Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-04-21T01:08:00+02:00

"Je suis maîtresse et pour moi, la priorité du confinement n'est pas l'école mais la famille !" (Marie, 34 ans)

Publié par Paroles de Bébé

J'ai décidé de vous ouvrir les pages du blog pour que chacun puisse partager son quotidien depuis le début de ce confinement qui est venu bousculer nos vies. Aujourd'hui, c'est Marie, 34 ans, qui nous ouvre les portes de sa maison bordelaise. A la fois maman et maîtresse, elle nous fait partager sa nouvelle routine familiale et professionnelle. 

Lorsque l’annonce du confinement est tombée, ici ce fut panique à bord ! Comprenez bien, je suis maîtresse en CP/CE1, alors lorsque j’ai entendu le jeudi 12 mars au soir que les écoles fermaient le lendemain, j’ai ri… jaune ! Parce qu’évidemment, nous n’étions pas prévenus en amont et RIEN n’était prêt pour faire l’école à la maison.

Le lendemain fut une véritable course contre la montre. L’urgence était de rassurer les parents et les enfants. Nous avons improvisé une réunion sur le temps de midi pour essayer de nous organiser, tout en finissant les modèles des cahiers d’écriture pour les 5 semaines à venir et distribuant les photocopies déjà prêtes pour que nos élèves aient de quoi travailler à la maison. 

J’ai ensuite passé une grande partie du week-end à organiser l’école à distance pendant que mon mari s’occupait de nos deux enfants de 5 et 8 ans. Coup de chance, tous mes élèves avaient au minimum accès à un smartphone, une tablette ou un ordinateur. En revanche, tous les sites axés Education nationale étaient saturés et inaccessibles. En 48 heures, j’ai donc créé un blog et une adresse mail temporaire pour le confinement. Il a fallu repenser les contenus parce que les parents ne peuvent pas faire la même chose que nous et en même temps, ne pas sortir trop des habitudes de classe pour perturber le moins possible les élèves. De nombreux parents m’ont d’ailleurs écrit pour expliquer que leurs enfants avaient été rassurés de retrouver à la maison ce qu’ils font en classe. 

A partir du lundi par contre, notre vie s’est transformée en doux enfer. Le maître de notre grand demandait aux enfants de se connecter sur ordinateur de 9h à 18h avec évaluation chaque jour et la nécessité d’un adulte aux côtés de l’enfant à temps plein. Mon mari était en télétravail de 9h à 18h30 non-stop avec une réelle inquiétude pour son avenir professionnel. Avec la crise, son poste, créé en janvier, pourrait être supprimé.  Notre fils de 5 ans devait également travailler et je devais répondre aux nombreux mails de parents perdus et préparer le contenu pour mes élèves. A la fin de la semaine, nous étions stressés, angoissés, fatigués. Notre quotidien du lundi au dimanche tournait autour du télétravail et de l’école à la maison. Nous avons dit stop.

A partir de la 2e semaine, nous avons dit au maître du grand que nous avancerions désormais à notre rythme et sans pression. Maintenant, je m’occupe de faire l’école à la maison aux garçons de 10h à 12h30 environ mais les horaires peuvent varier. Mon mari télétravaille toujours autant mais il s’arrête pour gérer les repas. De mon côté, je prépare le travail de mes élèves les vendredis et dimanches pour une semaine complète.

En semaine, je travaille pour ma classe en début d’après-midi pendant que les enfants sont en temps libre et à partir de 16h, je redeviens disponible pour eux et nous pouvons cuisiner, bricoler, jouer. Nous faisons le ménage en famille le samedi. Et au quotidien, tout le monde participe au rangement (dans 80m2 en appartement, c’est indispensable !). En fin de journée, les garçons s’autorisent un foot dans le jardin de notre résidence. Et bien sûr à 20h, c’est le rendez-vous des voisins pour applaudir les soignants.

En résumé, nous avons lâché sur les horaires et oublié la pression de l’école et depuis, tout va mieux.

"Je suis maîtresse et pour moi, la priorité du confinement n'est pas l'école mais la famille !" (Marie, 34 ans)

J’ai moi-même dit à mes élèves de ne pas dépasser les 2h de travail par jour, grand maximum et d’aller à leur rythme. Ce n’est pas grave si tout n’est pas fait. Nous rattraperons en classe. La priorité en ce moment, ce ne doit pas être l’école mais la famille.

Notre seul point de vigilance reste le temps d’écran, que nous limitons, même si nous nous autorisons des parties de switch en famille ou des séances cinéma à quatre. Et puis nous en profitons pour faire des choses que nous ne ferions pas d’habitude. Nous avons fabriqué un dessin animé, regardé un début d’opéra retransmis par l’opéra de Paris, écouté un Harry Potter en histoire audio. Bref, on essaie de passer du temps ensemble, ce qui nous manque cruellement d’ordinaire.

Au final, les garçons ont l’air heureux, ils n’arrêtent pas de demander à ce que le confinement dure pour ne pas repartir à l’école. C’est déjà ça !

Et du côté des grands ? Bien sûr, nous rêvons certains jours d’un moment de solitude. Bien sûr, je serai heureuse de retrouver mes élèves car l’école n’est définitivement pas faite pour être à la maison. Mais je suis pleinement consciente de la chance que m’offre la vie avec cette pause forcée pour profiter pleinement de mes enfants et mon mari.

Ça a du bon aussi, la vie collé-serré !

Si vous voulez échanger avec Marie autour de son organisation, vous pouvez lui laisser un commentaire ci-dessous et si vous aussi souhaitez apparaître dans cette rubrique, n'hésitez pas à m'envoyer votre témoignage, accompagné d'une photo sur parolesdebebe@gmail.com ! A bientôt ! 

Voir les commentaires

commentaires

chloé 06/05/2020 16:26

Merci de nous faire déculpabiliser comme ça ! J'avoue, j'ai laché prise sur les devoirs depuis quelques semaines... et mes deux fils ne s'en portent pas plus mal ! évidemment, le fait qu'ils sont petits aident pas mal. en CP et PS, ce n'est pas très grave. la maitresse nous a dit de bien insister sur la lecture pour mon grand pendant le confinement pour le reste, on verra l'année prochaine. il est déjà tellement stressé par le coronavirus et tout le reste qu'on a décidé de ne pas en ajouter. et surtout pas de retour en classe au déconfinement. le 11 mai, tout le modne restera à la maison !

Paroles de Bébé 06/05/2020 17:52

dur de trouver le bon équilibre depuis le début du confinement ! je crois que chacun fait comme il peut et comme ça parait le mieux pour son enfant. on ne s'improvise pas instit du jour au lendemain et on ne peut pas demander à nos enfants de devenir élève à la maison sans ami d'un seul coup non plus... ici,, la maitresse nous a bien répété qu'il fallait faire au rythme de l'enfant et passer du temps de qualité avec chacun d'entre eux. pour la reprise de l'école, je crois que c'est encore une autre histoire. ici, il y a de fortes chances pour qu'ils n'y mettent pas les pieds, ni l'un ni l'autre ! a bientôt sur le blog

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog